Comment débuter en trail ?

Comment débuter en trail ?

Comment débuter en trail ?

La liberté, le dépassement de soi, les grands espaces naturels... Il y a mille raisons de se mettre au trail ! Que l’on soit coureur débutant ou coureur chevronné, tout le monde peut se lancer. Le trail attire de plus en plus de coureurs, mais débuter dans cette discipline ne s’improvise pas si l’on veut prendre du plaisir et éviter les blessures. Le ressenti est en effet très différent entre la pratique de la course sur route et celle de la course sur sentier.

Voici quelques conseils pour débuter en trail.

Débuter le trail : du plat au parcours vallonné

Pour débuter en trail, la patience est de mise, il vaut mieux privilégier les chemins peu techniques (sans trop de racines en forêt, ni trop de cailloux) et peu vallonnés pour habituer progressivement ses appuis, notamment chevilles, aux instabilités du terrain, aux variations… (racines et compagnie) que l’on a dû mal à appréhender si l’on reste sur route.
Le trail se pratique sur des sentiers d’une technicité très différente. Si courir sur du plat sur les chemins larges d’un parc urbain peut s’apparenter à du trail, les parcours peuvent devenir beaucoup plus abruptes et techniques en montagne. Il est donc important de bien choisir son itinéraire de trail en fonction de son expérience.

Varier les terrains d’entrainement

Les séances en endurance fondamentale sont la clé pour de l’entrainement en trail pour les débutants. Il s’agit de courir à basse intensité sans être trop essoufflé. Certains risquent d’être déçus, mais pour se mettre au trail, il faut avant tout débuter par des parcours faciles, peu techniques, en forêt ou sur des chemins avec peu de dénivelé, pour vous orienter petit à petit vers des chemins plus accidentés, avec plus de dénivelé et ainsi rallonger les distances.

Faire de la randonnée

L’idée de passer de la course sur route au trail est motivante, mais cela peut être délicat d’allonger les sorties, surtout lorsqu’il y a beaucoup de dénivelé.

La pratique de la randonnée est très complémentaire à la course à pied. C’est une bonne base pour vous habituer à votre nouveau terrain de jeu et développer son endurance. C’est notamment l’occasion d’apprendre à vous familiariser avec le dénivelé. Vous allez travailler les montées et solliciter des groupes musculaires spécifiques qui vous serviront pour le trail. Cela vous permettra également de faire des sorties longues et de pouvoir découvrir des paysages variés et des sentiers inconnus.

Faire du renforcement musculaire

Si vous passez de la route au trail, sachez qu’il faut une période d’adaptation physiologique car les groupes musculaires sollicités sont très différents.

En effet, le trail est une discipline exigeante, qui nécessite des muscles et des articulations solides, résistants à la fatigue, cela demande un travail musculaire plus important que sur route. Il faut donc renforcer son corps, ses muscles, ses articulations, et ses tendons pour éviter de se blesser. 

Le running est, d’une manière générale, un sport d’impact, les différences avec la course sur route sont les variations d’allure, de terrain et également le dénivelé positif et négatif. En effet, les sollicitations musculaires sont très différentes ainsi la pratique régulière du renforcement musculaire pourra vous aider à préparer vos muscles à courir en descente et en montée.

De plus, une préparation physique générale sera réellement efficace pour faire reculer la fatigue lors d’un trail long. La foulée pourra alors rester efficace plus longtemps. 

Oublie sa montre et profiter de la nature

Il est tout à fait normal d’être beaucoup plus lent en trail qu’en course sur route. Généralement, un parcours de trail prendra plus de temps que la même distance sur route. L’allure peut fortement varier en fonction du terrain, de l’état des sentiers, du balisage, des conditions météorologiques, et bien entendu du dénivelé.

Les repères temporels en trail et en course sur route ne sont donc pas les mêmes. Les allures sont très différentes et surtout très irrégulières. Ainsi, le meilleur moyen d’oublier le temps qui passe et les kilomètres qui défilent est de ne plus avoir de repères et donc de ne pas être focaliser sur sa montre. Concentrez-vous sur vos sensations et profitez de la nature.

Vous verrez, une fois que l’on a commencé, on ne peut plus s’arrêter !

Tout comme la course à pied sur route, le trail requiert un équipement adapté pour assurer votre confort et votre sécurité. Face à la nature et à sa météo parfois hostile, il est nécessaire d’opter pour un matériel bien étudié afin de pouvoir faire face à toute éventualité.

Retrouvez tous nos conseils et notre sélection qui vous permettra de choisir le meilleur équipement adapté à votre pratique du trail.

 

deux trail runner dans la montagne avec des vêtements de la marque Raidlight


Please note, comments must be approved before they are published